Vin de Provence

Votre guide des vins de Provence et de la région viticole (cartes)

Le vin de Provence connaît une popularité croissante, y compris dans ses sous-régions phares comme Bandol et Cassis. Sans conteste, l’une des régions viticoles les plus sous-estimées de France (consultez l’autre région la plus sous-estimée : le Languedoc-Roussillon).

Vin de Provence
Vin de Provence

Attention la Provence est l’une des régions viticoles les plus sous-estimées de France.

Ah, la Provence ! Ce nom évoque des visions de lavande, de tournesols, d’oliviers et de vin – beaucoup de vin – blanc, rouge et, bien sûr, le vin rosé !

88% de la production de vin de Provence est consacrée au rosé !
Cette région historique se situe le long de la côte méditerranéenne de la France, bordée par le Rhône à l’ouest et par la Côte d’Azur à l’est. Physiquement, elle ne fait que 250 km de long et 160 km du nord au sud, mais son impact est profond.

Le vin y est produit depuis plus de 2600 ans, ce qui fait de la Provence la plus ancienne région viticole de France. C’est également le seul endroit où l’on se concentre sur le rosé et c’est là que se trouve le seul institut de recherche consacré à ce style.

Les routes des montagnes rocheuses, le vin et la lavande sont les marques exceptionnelles de la Provence.
Les routes des montagnes rocheuses, le vin et la lavande sont les marques exceptionnelles de la Provence.

Obtenir une vue d’ensemble du terrain : Région viticole de Provence

La Provence a la chance de bénéficier d’un climat fantastique, surtout pour le raisin ! La région bénéficie de beaucoup de soleil et de peu de pluie, avec des journées chaudes et des soirées fraîches. La Méditerranée modère les températures et le fameux vent « Mistral » garde les vignobles secs, exempts de parasites et le ciel dégagé.

Des tonnes de soleil : Les vignes ont besoin d’un minimum de 1400 heures d’ensoleillement (degrés-jours) pour produire des fruits mûrs. La Provence a besoin en moyenne de 2700 à 3000 heures de soleil par an.

La géographie est diversifiée avec de nombreuses chaînes de montagnes qui texturent le paysage en offrant des pentes douces (les vignes aiment les collines !) et des vallées abritées. Les sols sont également très variés. Le calcaire règne dans la partie occidentale de la Provence, où les terres étaient autrefois recouvertes par une mer ancienne chaude et peu profonde. En allant vers l’est, le sol est principalement constitué de schiste cristallin (granit) et, dans une petite zone, de volcan.

Vignobles en Provence Région viticole Journée typique dans les Coteaux Varois en Provence
Vignobles en Provence Région viticole Journée typique dans les Coteaux Varois en Provence

Dans toute la Provence, des arbustes sauvages et résineux comme le romarin, le genévrier, le thym et la lavande poussent presque partout. Beaucoup disent que ces plantes, appelées collectivement « Garrigue » (sur calcaire / argile) ou « Maquis » (lorsqu’elles poussent sur du schiste cristallin), influencent le caractère des vins.

Avec tous ces différents sols, climat, altitude et influences historiques, il est logique que la Provence abrite de nombreuses variétés de raisins. Certains d’entre eux vous seront familiers, d’autres pas tant qu’ils ne se trouvent qu’ici.

Cépages de vin blanc en vin de Provence

Parmi les cépages blancs des vins de Provence la Marsanne
Parmi les cépages blancs des vins de Provence la Marsanne

Parmi les cépages blancs de Provence :

  • Rolle (alias Vermentino)
  • Ugni Blanc (alias Trebbiano)
  • Bourboulenc
  • Clairette
  • Marsanne
  • Roussanne
  • Grenache Blanc

Les variétés bordelaises de Sauvignon Blanc et de Sémillon sont également connues, et sont sanctionnées dans certaines régions. Les cépages régionaux tels que le Pascal, le Terret Blanc, le Spagnol (alias Mayorquin) et le Pignerol sont toujours utilisés mais disparaissent rapidement.

Cépages de vin rouge en vin de Provence

La plupart des raisins rouges traditionnels se trouvent ailleurs en France et en Méditerranée, notamment :

  • Grenache Noir
  • Syrah
  • Mourvedre
  • Carignan
  • Cinsault
  • Counoise
  • Tannat
  • Cabernet Sauvignon

Avez-vous entendu parler de Tibouren, Braquet, Calitour, Folle Noir et Barbaroux ? Ce sont quelques-unes des variétés rouges les plus obscures et les plus uniques de la Provence.

Environ 36 variétés de vin sont autorisées en Provence. Ils sont originaires de France, d’Espagne, d’Italie, de Grèce et de Hongrie.

Un peu d’histoire : Le vin de Provence

La ville de Massalia (aujourd’hui Marseille) a été fondée par les Phocéens au VIe siècle avant J.-C. J.-C. Les marchands de l’Est, qui sillonnaient la Méditerranée, y ont apporté de la vigne et du vin, et ont planté des vignes dans tout le sud de la France.

Les vins produits à cette époque n’étaient pas rouges comme on le pense aujourd’hui. Les raisins étaient pressés et traités très rapidement, ce qui donnait aux vins une couleur pâle. Lorsque les Romains ont pris le contrôle au IIe siècle avant J.-C., les vins rosés de Massalia étaient déjà célèbres et convoités dans tout le monde antique. L’accès au réseau commercial de l’Empire romain n’a fait que répandre la popularité du vin.

Le nom Provence vient du latin « nostra provincia » qui signifie « ma province ».

La région était disputée par les souverains de Barcelone, le royaume de Bourgogne, le Saint Empire romain et dominée par l’Eglise catholique. Chaque culture a contribué à la vaste gamme de raisins cultivés aujourd’hui en Provence. Ce sont les moines catholiques qui ont conçu les vignobles et développé les techniques de vinification.

Malgré sa place dans l’histoire, la Provence est dans l’ombre de régions plus prestigieuses – mais les choses changent ! Les ventes de rosé, notamment aux États-Unis, sont en hausse, plus rapidement que celles des autres styles de vin.

Une fois de plus, le vin rosé est chic et la Provence est la référence pour le Rosé.

Les régions viticoles de Provence

Les différentes appellations de vin de Provence
Les différentes appellations de vin de Provence

La Provence viticole est composée de 9 grandes régions ou AOC (Appellation d’Origine Contrôlée).

Qu’est-ce qu’une AOC ?

En gros, c’est une zone spécifique de culture du raisin qui est définie par de nombreux facteurs qui établissent son caractère unique, tels que le type de sol, le climat et la géographie. L’appartenance à une AOC est également soumise à des règles. Un viticulteur est limité quant aux types de raisins qu’il peut cultiver, à la manière dont ils sont cultivés et au nombre de tonnes qui peuvent être récoltées. Les vins doivent être élaborés selon des pourcentages de mélange spécifiques avec des niveaux d’alcool et de sucre résiduel réglementés. Ils doivent également suivre un protocole d’étiquetage strict.

Côtes de Provence

Première AOC et premier producteur avec environ 75 % de la production de vin (dont 89 % de rosé), cette région est également la plus diversifiée.

En raison de la taille de la région, diverses influences sont à l’œuvre : les différences de climat, d’altitude des vignobles, de sols et de précipitations, par exemple, peuvent être si variées qu’il y a en fait une différence de 60 jours entre le début des vendanges dans les vignobles de la côte sud et leurs homologues plus frais de l’intérieur.

Beaucoup pensent que les « Côtes de Provence » sont ennuyeuses, mais en fait c’est le contraire. Il suffit de connaître un peu les différentes régions et sous-régions pour apprécier la grande variété de vins et de styles qui reflètent leurs terroirs uniques.

Il existe quatre « sous-régions » géographiques dans les Côtes de Provence et elles sont faciles à identifier car elles peuvent ajouter leur nom sur l’étiquette.

Sainte-Victoire

Sol calcaire et vignobles abrités, cette région a été rendue célèbre par des artistes comme Matisse, Cézanne et Van Gogh. Ils se sont probablement inspirés de ces délicieux vins rouges et rosés !

La Londe

Sols très riches en quartz (qui retiennent la chaleur, moins d’acidité), peu de précipitations et une brise marine constante, le Cinsault et le Grenache forment le cœur de ces vins, dont la plupart sont des rosés.

Fréjus

A l’est des principales Côtes de Provence, ces vignobles volcaniques situés sur les contreforts du massif de l’Esterel sont parfaits pour la culture du Tibouron, un raisin rouge originaire de Grèce mais aujourd’hui presque exclusivement associé à la Provence. Les rosés ont une teinte cuivrée / saumon caractéristique et les vins rouges doivent passer au moins six mois en fûts de chêne.

Pierrefeu

Située à 30 km de la Méditerranée, au nord de la ville de Toulon, cette nouvelle sous-région (récolte 2013) se concentre sur le Grenache, la Syrah et le Cinsault. Les sols schisteux abritent également du fenouil sauvage et de la garrigue, ce qui contribue au caractère unique des vins rouges et rosés de la région.

Photo de la région viticole d'Aix-en-Provence
Photo de la région viticole d’Aix-en-Provence

Coteaux d’Aix-en-Provence

Deuxième en taille, cette région est fortement influencée par les fameux vents du mistral. Les vignobles ici remontent à 600 avant J.-C. et étaient prisés par les cours royales d’Europe au XVe siècle. Aujourd’hui, le rosé est roi et est généralement un mélange de grenache, mourvèdre, cinsault, syrah et counoise. Le cabernet sauvignon est également cultivé ici. Les premières plantations de ce cépage bordelais ont été apportées dans le vignoble provençal de Georges Brunet (propriétaire du Château LaLagune) juste après la Seconde Guerre mondiale.

Brad Pitt et Angelina Jolie ont un Côtes de Provence Rosé de Correns (par Brignoles) appelé Miraval, un mélange de Cinsault, Grenache, Syrah et Rolle (Vermentino).

Coteaux Varois de Provence

Alias « Le cœur de la Provence », cette région située au cœur de la Provence est caractérisée par des chaînes de montagnes calcaires ondulantes, d’où une multitude de « méso-climats ». Les vignobles situés à ces altitudes légèrement plus élevées sont plus frais, ce qui permet aux raisins de mûrir plus longtemps et plus lentement, donnant aux vins finis une bonne acidité, des saveurs complexes et une bonne structure. Là encore, les rosés dominent, élaborés à partir de Cinsualt, Mourvedre, Grenache et Syrah, les blancs étant dominés par le Rolle.

Les Baux de Provence

C’est probablement le coin le plus chaud de la Provence ; il y fait si chaud que l’on y trouve le Val d’Enfer ou « Vallée de l’Enfer ». Située au nord de la ville antique d’Arles, la région doit son nom à la ville fortifiée des Baux, datant du XIIIe siècle. Les vignobles se trouvent sur les flancs des Alpilles et, bien que le climat et le terrain accidenté soient inhospitaliers, c’est un endroit parfait pour la vigne. La région est également parfaite pour la viticulture biodynamique et biologique. Le vent de mistral garde tout au sec, donc la pourriture n’est pas un problème et les 3000 heures de soleil en moyenne ne font pas de mal non plus ! En fait, 41 % des viticulteurs sont devenus « verts ».
Les Baux se distinguent également par une production à dominante rouge, avec notamment le Grenache, la Syrah, le Cinsault et le Cabernet Sauvignon.

Cassis le roi des blancs de vin de Provence

Vignoble de Cassis réputé pour ses blancs de vin de Provence
Vignoble de Cassis réputé pour ses blancs de vin de Provence
Quille de vin de Provence
Quille de vin de Provence

Le long de la côte méditerranéenne de Provence, à l’est de Marseille, les falaises calcaires blanches et abruptes du Massif des Calanques rencontrent la mer et c’est là que se trouve la toute première AOC de Provence (1936) ; Cassis.
Les vignobles ont été pratiquement détruits par l’épidémie de phylloxéra au XVIIIe siècle, mais ils ont été replantés et Cassis est aujourd’hui la région de Provence pour les vins blancs.

La Marsanne est le cépage principal, avec la Clairette. Les vins ont donc une merveilleuse élégance et des arômes intenses d’agrumes, de pêche, de miel et d’herbes séchées. Beaucoup disent que vous pouvez même goûter le sel de la mer toute proche !

La bouteille traditionnelle de Provence est appelée quille et a la forme d’un sablier.

Bandol, rouges intenses des vins de Provence

Vin de Provence : Vignoble de Bandol
Vin de Provence : Vignoble de Bandol

Si Cassis ne parle que des blancs, son voisin de l’est est tout le contraire. Bandol, qui doit son nom à l’ancien port phocéen, a également souffert du phylloxéra, mais lors des replantations, les vignerons savaient que les sols arides, infertiles et bien drainés de marne sableuse et de calcaire étaient parfaits pour le Mourvèdre, un arbre tardif et friand de chaleur.

Les vignobles à flanc de coteau forment un amphithéâtre naturel où les terrasses sont soutenues par des murs en pierre de rivière appelés « restanques ». Le Bandol produit des blancs étonnants à partir de Clairette, mélangés à de l’Ugni Blanc ou du Bourbouenc, et des rosés structurés et savoureux, mais ses vins caractéristiques sont les vins rouges riches et intenses, composés de 95% de Mourvèdre et vieillis en fût de chêne pendant au moins 18 mois.

Palette

Nichée au pied des Coteaux d’Aix-en-Provence, Palette est la plus petite AOC de Provence. Le vignoble a été planté sur les sols calcaires et argileux par les Romains vers 100 avant J.-C. et la région abrite aujourd’hui plus de 25 cépages (dont certains sont assurés), tous récoltés à la main et soumis à des règles d’assemblage et de vieillissement spécifiques.

Le Mourvèdre est le principal cépage en rosé et en rouge avec le Cinsault, le Grenache et une foule de cépages inhabituels comme le Castet, le Muscat de Hambourg, le Petit Brun et le Téoulier. Il y a un élevage obligatoire de 18 mois en chêne et beaucoup trouvent les vins similaires à ceux du Bandol. Les blancs représentent environ 37% de la production de la région et sont souvent un mélange de Clairette Blanche, Picardan, Bourboulenc et de cépages inhabituels comme la Panse Muscade, le Terret Gris, le Piquepoul Blanc et l’Aragnan ! Les vins blancs et rosés doivent être vieillis au moins 8 mois avant d’être commercialisés.

Il peut être de petite taille, mais Palette tient beaucoup à préserver les traditions du vin de Provence.

Le Mistral en bref : les maisons de campagne sont construites avec leurs portes orientées vers le sud, à l’abri des vents de mistral.

Bellet

Les vignobles de Bellet parsèment les coteaux escarpés qui entourent la ville de Nice, à l’extrême est de la Provence. C’est une autre région qui utilise des cépages peu communs. Le cépage blanc dominant est le Rolle (Vermentino) et c’est la seule AOC en Provence qui est autorisée à utiliser le Chardonnay. Le rouge et le rosé sont principalement produits à partir de Braquet et de Folle Noire. Le rosé de Bellet a un arôme caractéristique de pétales de rose !

Pierrevert dernière AOC de vin de Provence

Vin de Provence dans le vignoble et AOC Pierrevert
Vin de Provence dans le vignoble et AOC Pierrevert

Pierrevert est la plus récente (1998) et la plus septentrionale des AOC de Provence. Située dans les Alpes de Haute Provence, à côté du Luberon, elle est marquée par l’influence du Rhône, tant au niveau des cépages que du style.

Vous trouverez des assemblages de Grenache et de Syrah en rouge, avec peut-être un peu de Cinsault et de Carignan, et des blancs comme le Grenache Blanc, le Rolle (Vermentino), la Roussanne et la Marsanne. Le rosé est un produit important ici, fabriqué à partir des mêmes cépages que les rouges, mais il diffère des autres régions de Provence. Les règles de la région imposent qu’un minimum de 50 % du vin soit élaboré selon la méthode de la saignée, le seul endroit où cette technique est autorisée.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez