Quel raisin pour le vin rosé ?

Quel raisin pour le vin rosé ?

Tout sur les vins rosés, vous voulez savoir quel raisin pour le vin rosé est utilisé ?

Quel raisin pour le vin rosé ?
Quel raisin pour le vin rosé ?

Qu’il s’agisse de rosé, de rosado (Espagne), de rosato (Italie) ou de « blush » – ces termes font tous référence au vin rosé. Cette nuance de rosé peut aller d’une teinte douce et subtile à un vin rosé vif et chaud, selon le raisin utilisé et la durée pendant laquelle les peaux des raisins ont été en contact avec le jus. On pose souvent la question de l’utilisation de quel raisin pour le vin rosé ?

Les vins rosés peuvent être faits dans un style doux, demi-sec ou sec, la plupart des rosés européens étant résolument secs. On devrait dire quel cépage pour le vin rosé, le terme est plus employé pour la fabrication du vin, que raisin pour le raisin de table.

Comment un vin rosé obtient-il sa couleur ? Avec quel raisin ?

La majorité des vins rosés sont élaborés à partir d’un cépage rouge. Les cépages les plus souvent utilisés dans la fabrication d’un vin rosé sont :

  • Pinot Noir
  • Syrah,
  • Grenache
  • Mourvèdre
  • Carignan
  • Cinsault
  • Merlot
  • Malbec
  • Cabernet Sauvignon
  • Tempranillo
  • Sangiovese
  • Zinfandel

Ces raisins (cépages) peuvent être utilisés soit en solo, soit en assemblage. Les cépages rosés dépendent souvent du pays, de sorte qu’un rosé d’Espagne sera souvent largement dérivé des raisins Tempranillo et Garnacha, tandis que l’Italie peut utiliser davantage de Sangiovese pour ses rosés et que les États-Unis auraient tendance à pencher vers le Cabernet, le Merlot et le Zinfandel. En France les vins de Provence ont une très grande tradition de vin rosé, on y trouve sans doute les meilleurs du monde.

Les cépages, raisins, principaux qui rentrent dans la composition du vin Côtes de Provence rosé sont : le Cinsaut, le Grenache, la Syrah, le Mourvèdre, le Tibouren.

Traditionnellement, les peaux d’un raisin rouge sont autorisées à avoir un bref contact avec le jus de raisin. Plus le temps de contact avec les peaux est court, plus la couleur du vin sera claire. Un temps prolongé avec le jus et les peaux donne des variations de couleur étonnantes et accrocheuses, allant d’un rose orangé vif à rien de moins qu’un rose vif et chaud. Les rosés pétillants sont traditionnellement élaborés à partir d’un mélange de raisins rouges et blancs ; bien que cette pratique soit généralement limitée à la catégorie des mousseux, elle a fait son apparition dans les pratiques de production de certains vins rosés tranquilles dans des pays où cela est autorisé. En France cette pratique est interdite pour les vins tranquilles

Profil des arômes et gouts du vin rosé

Le profil aromatique du vin rosé et les arômes des vins rosés ont tendance à être des versions plus subtiles de leurs homologues de vin rouge. Les attentes en matière de fruits se tournent vers la fraise, la cerise et la framboise avec des agrumes et de la pastèque régulièrement présentées. Le vin rosé peut aller d’ultra-sec à assez fruité selon la région, le raisin et le producteur. Vous préférez les produits secs et adaptés aux mets ? Cherchez ensuite des roses du sud de la France, d’Espagne ou d’Italie.

Articles similaires

Quand boire du vin rosé ?

Les rosés sont parfaits pour le printemps et l’été, car ils sont servis frais et peuvent accompagner de manière rafraîchissante toute une série de plats de saison chaude. Les vins rosés sont également en tête des classements pour leur polyvalence et leur convivialité. Ainsi, si vous optez pour le « surf ‘n turf« , des plats mélangeants la viande et les produits de la mer, vous pouvez être sûr qu’un rosé est à la fois bon pour les fruits de mer et le steak en une seule gorgée.

C’est aussi un excellent vin de pique-nique, car il a tendance à avoir un corps plus léger et des saveurs plus délicates en bouche, ce qui en fait un partenaire idéal pour les sandwiches au jambon, au poulet ou au rosbif, ainsi que pour les salades de fruits, de pommes de terre ou d’œufs ; il peut même se prêter à une variété de frites et de trempettes. Les rosés sont également l’invité idéal pour un barbecue de jardin, s’attaquant avec aisance aux hamburgers, aux hot-dogs et même aux frites et au ketchup.

Bien que les vins rosés aient connu une période d’échec pendant une dizaine d’années, lorsque le marché du vin a été inondé par les sosies du « White Zin« , des vins de mauvaises qualités, fait rapidement, de nombreux viticulteurs se sont mis à les vinifier de manière professionnelle.

Certains disaient, et le disent encore que le vin rosé n’est pas du vin ! Foutaise ! Les consommateurs aident à sortir les rosés du moule du vin doux sucrés et adoptent les vastes offres stylistiques qui se trouvent sur le marché du rosé dans le monde entier. Les amateurs de vin et les viticulteurs en profitent tous les deux !

Les ventes de vins rosés sont en hausse car les amateurs avertis ont découvert que beaucoup de ces vins rosés ne sont pas les vins doux sucrés d’antan, mais plutôt les sœurs d’été sophistiquées de nombreux cépages de vin rouge. Pour inciter encore plus à « boire du rosé », la grande majorité des vins rosés offrent un bon rapport qualité-prix.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez