Quelle est la différence entre Vinicole et viticole

Quelle est la différence entre Vinicole et viticole

VITICOLE ET VINICOLE : CONNAISSEZ-VOUS LA DIFFÉRENCE ?

Viticulture, Viticole, Le vigneron s’occupe de faire pousser la vigne et Vinicole, caviste, vinificateur et œnologue fabriquent le vin. Quelle est la différence entre Vinicole et viticole ?

Quelle est la différence entre Vinicole et viticole
Quelle est la différence entre Vinicole et viticole

Lors de la dégustation d’un vin, son « artisan » vient parfois à l’esprit lorsqu’on parle du vigneron, viticulteur, ou du caviste. Cependant, ces termes sont souvent utilisés sans discernement et désignent deux professions très différentes.

Alors, comment éviter de confondre l’un avec l’autre ? Nous allons expliquer la différence entre vinicole et viticole.

1- DÉFINITION VITICULTEUR : JARDINIER DE LA VIGNE

QUE FAIT-IL ?

Considéré comme le « jardinier de la vigne », le viticulteur s’occupe de la plantation, de la croissance et du bien-être des vignes. Il s’occupe principalement de cultiver le meilleur raisin possible afin de produire un vin de qualité. Propriétaire de ses plantations, ou de son exploitation viticole, le viticulteur est également impliqué dans la récolte du raisin. Une fois ses raisins récoltés, le viticulteur donne le fruit de son travail à un domaine viticole voisin, à une cave coopérative ou même à un négociant en vins. Ceux-ci produisent à leur tour le vin.

OÙ TRAVAILLE-T-IL ?

Comme vous le savez maintenant, le vigneron travaille exclusivement dans les vignes. C’est précisément là que le viticulteur se distingue du caviste ou de l’œnologue. Car, comme nous le verrons, la tâche du vigneron ne se limite pas exclusivement à la vigne.

2- LE CAVISTE : DE LA VIGNE À LA MISE EN BOUTEILLE

La viticulture est la science viticole
La viticulture est la science viticole

QUE FAIT-IL ?

Contrairement au vigneron, le vinificateur est impliqué dans tout le processus d’élaboration d’un vin, de l’entretien de la vigne à la mise en bouteille. Mais la tâche du vinificateur ne s’arrête pas là. Une fois le nectar capturé, il doit gérer une étape cruciale : la commercialisation de ses vins, qui comprend les négociations avec les fournisseurs (cavistes, restaurants, particuliers) et, s’il travaille seul, la communication et la promotion des cuvées sur internet (sites de vente en ligne, réseaux sociaux) ainsi que dans les salons de dégustation. Lorsque la cave dispose d’un caveau, c’est généralement le vigneron qui se charge de recevoir les clients à l’exploitation viticole, pour les dégustations.

OÙ TRAVAILLE-T-IL ?

Compte tenu de la multidiffusion, le vinificateur n’a pas un, mais plusieurs lieux de travail. En effet, si le vigneron travaille exclusivement dans les vignes, il connaît aussi bien le plein air que les caves, les chais et les caveaux.

Du raisin au verre : Un guide essentiel de la viticulture

Lorsque vous choisissez un vin, la première chose à faire est de décider quel type de vin vous voulez – rouge, blanc ou rosé. Bien que vous connaissiez probablement quelques notions de base, comme le type de cépage utilisé pour faire le vin et sa provenance, il est rare que vous vous penchiez sur les fascinantes complexités de la vinification. Mais derrière chaque bouteille, il y a une histoire.

La viniculture est le voyage du raisin au verre, et c’est loin d’être court et simple – c’est un long processus qui englobe à la fois l’art et la science.

Qu’est-ce que la viniculture ?

La viniculture est le processus ou l’activité de culture du raisin. Le mot vient des racines latines vīnum (vin) et cultūra (culture). En bref, la viniculture est une branche de l’horticulture, et c’est là que commence l’industrie du vin.

Alors, où se situe la viticulture ? La viticulture est présente sur tous les continents, sauf en Antarctique. La vigne commune, appelée vitis vinifera en latin, est originaire de la région méditerranéenne et atteint l’Allemagne, le Portugal, le Maroc et le nord de l’Iran. La production de vin de l’Ancien Monde utilise cette variété de raisin de cuve. En Amérique du Nord, un descendant de vitis vinifera a été adapté aux nouveaux climats où il pousse depuis des années.

Viticulture vs. viniculture

Si vous êtes un amateur de vin, vous avez peut-être déjà entendu les termes « viticulture » ou « viniculture« , mais la différence entre les deux n’est souvent pas claire. Ils sont étroitement liés, et parfois utilisés de manière interchangeable, mais il existe une différence nette :

La viticulture est la science, l’étude et la production du raisin.
La viticulture est la même que ci-dessus, à la différence qu’elle est spécifique aux raisins destinés à la vinification.
En termes simples, la viticulture est la science et l’agriculture de la culture du raisin, que ce soit pour le raisin de table ou le jus. Cependant, dans la viticulture, ces raisins vont directement aux vignerons.

Le viticulteur fait avancer la viticulture

Les viticulteurs sont les personnes qui cultivent le raisin pour faire du vin. Les viticulteurs ne sont pas seulement des jardiniers de cour, ils sont également très instruits et détiennent souvent des maîtrises en œnologie, la science du vin et de la vinification.

Grâce à leur expertise et aux meilleures pratiques, ils ont une connaissance approfondie de la récolte des raisins au moment idéal pour la maturité et la qualité. Si vous demandez à un viticulteur ce qu’il fait au cours d’une journée type, il vous répondra peut-être que cela comprend la culture du raisin, la lutte contre les parasites, la fertilisation et la conception de programmes pour une agriculture durable.

Les viticulteurs ont cependant davantage de responsabilités, allant du diagnostic des problèmes et de la direction du personnel à la surveillance du climat et du sol, en passant par la programmation de l’irrigation. Ils portent vraiment tous les chapeaux.

La gestion des vignobles est l’un des domaines viticoles où les viticulteurs brillent, ce qui fait d’eux les meilleurs amis des producteurs de vin du monde entier. La relation entre les viticulteurs et les vignerons est importante non seulement pour la culture du raisin, mais aussi pour la production et la commercialisation du vin. Après tout, les viticulteurs font confiance aux viticulteurs pour guider leurs entreprises afin d’obtenir les meilleurs résultats.

La communication entre viticulteurs et vignerons est essentielle, car les deux parties ont le même objectif en tête : faire du vin que les gens aiment. Les connaissances et les conseils des viticulteurs sont essentiels pour rendre le vin exceptionnel. Et en tant que buveurs de vin, nous les remercions.

La vinification : La science de la fabrication du vin

La science Vinicole : la fabrication du vin
La science Vinicole : la fabrication du vin

La vinification est la production de vin, qui commence par la récolte des raisins et se termine par la mise en bouteille. Elle comprend les détails de la vinification, de la topographie à la composition du sol. Si l’art de la vinification est assez homogène, il peut différer selon le type de vin produit. Pour notre propos, nous nous concentrerons sur les quatre étapes fondamentales de la vinification.

Les étapes de base de la vinification

Aujourd’hui, les raisins sont presque toujours récoltés mécaniquement. Il y a cent ans, on aurait vu des ouvriers ramasser les raisins de la vigne, mais aujourd’hui, la plupart des vendanges sont effectuées par des machines.

Il y a des exceptions, mais pour la plupart, même le vin biologique est récolté à la machine. Les machines à vendanger modernes sont étonnamment douces, et peuvent manœuvrer les récoltes sans être destructrices. Une fois la récolte terminée, le raisin se dirige vers son destin – dans votre verre de vin.

Voici comment tout se passe.

1. Pressage du raisin

Après la récolte et l’éraflage, les raisins sont écrasés pour en extraire le jus qui deviendra plus tard du vin. Si vous imaginez le foulage du raisin, vous êtes sur la bonne voie. Seulement maintenant, le foulage se fait par des machines. Le raisin est rapidement écrasé et pressé par des machines qui font tout le travail.

Il convient de noter qu’il y a une différence dans la façon dont les rouges et les blancs sont écrasés et pressés. Pour le vin blanc, les raisins sont pressés rapidement pour éviter le contact avec la peau. (Le contact avec la peau est ce qui donne au vin sa couleur).

En revanche, les raisins rouges se délectent plus longtemps au contact de la peau, ce qui donne des couleurs pourpres profondes. Les raisins destinés au vin rouge conservent généralement leur peau pendant le processus de fermentation, ce qui n’est pas le cas des raisins destinés au vin blanc.

2. Fermentation

Une fois le pressurage du raisin terminé, les enzymes de levure sont introduites dans le jus de raisin qui est appelé « moût ». La levure commence à transformer les sucres du moût en alcool.

Les rouges mettent généralement 5 à 30 jours à fermenter. Au cours de ce processus, les rouges sont « pincés », ce qui signifie que les peaux qui flottent au sommet du liquide sont pompées vers le bas pour répartir uniformément le contact avec la peau.

La fermentation du vin blanc est différente, car les peaux ont été enlevées et le processus est plus court. Les blancs fermentent moins longtemps que les rouges, selon que le vin est destiné à être doux ou sec.

3. Clarification

Il existe de nombreuses façons de clarifier le vin, et la préférence revient aux œnologues ou vinificateurs. Les rouges sont pressés à ce moment, et deux liquides distincts sont créés. Le premier liquide est l’égouttage avant le pressurage, et il est conservé comme jus primaire pour le vin. Après le pressurage, le reste du jus créé est stocké et vieilli séparément. Ensuite, les deux liquides sont combinés, introduisant de nouveaux combos de saveurs.

L’une des méthodes de clarification du vin est le soutirage. C’est une technique qui consiste simplement à déplacer le vin d’un tonneau à l’autre. Les solides filtrent au fond et le vin est exposé à des quantités non vérifiées d’oxygène.

Une autre technique plus méticuleuse, appelée micro-oxygénation, est similaire au soutirage mais utilise moins d’exposition à l’oxygène.

Certains vignerons utilisent un procédé appelé collage, qui utilise de l’argile pour attirer les solides du vin, et laisse ensuite un liquide clarifié.

4. Maturation

Après fermentation et filtrage, certains vins sont prêts à boire, d’autres sont élevés en fûts de chêne pendant trois ou quatre ans avant d’être mis en bouteille. La maturation fait référence aux nombreuses réactions qui se produisent dans le vin, de la couleur au goût.

Le changement le plus évident est la couleur. Pour les rouges, le jus de vin commence à être violet et vieillit pour devenir briqueux, rouge, orange et brun, tandis que le vin blanc devient doré. L’odeur du vin change également, passant d’une odeur centrée sur le raisin à une odeur plus complexe.

Pour la maturation du vin, la plupart des vinificateurs utilisent le vieillissement en fût de chêne, ce qui contribue à de nombreux changements de goût. En fonction du chêne (âge, origine, taille du fût), le processus de maturation ajoute de la saveur au vin. Lorsque le vin est en contact avec le bois, les composés aromatiques s’infiltrent dans le vin. L’élevage en fût de chêne ajoute des arômes de vanille, de clou de girofle, de fumée, etc. Le chêne poreux permet également au vin de s’oxygéner lentement, faisant passer le vin d’un état astringent à un état lisse.

Certains vinificateurs optent pour des barriques en acier inoxydable pour le processus de maturation, car elles sont respectueuses de l’environnement, durables et plus économiques pour les producteurs de vin. L’utilisation de l’acier ne donne pas de goût de chêne, mais permet de mieux contrôler le goût du vin.

5. Mise en bouteille

La mise en bouteille est la dernière étape du processus vinicole de vinification. Certains vins sont vieillis en bouteille, d’autres sont prêts à être consommés au moment de la mise en bouteille. Le vieillissement (ou la mise en cave) consiste à conserver les bouteilles de vin achetées dans un endroit frais et sombre pendant une période déterminée avant de les boire.

Si le vieillissement permet à certains vins de développer leur caractère et leur complexité, la plupart des vins sont destinés à être consommés au moment de l’achat ou dans les quelques années qui suivent, s’ils sont stockés correctement. Selon le type de vin, il existe des recommandations sur la durée de vieillissement de la bouteille avant d’être prête à boire.

Les différents types de vin sont conservés plus ou moins longtemps. Que le vin soit vieilli en bouteille ou non, le vin qui arrive dans votre cuisine a mis beaucoup de temps à vous parvenir, alors profitez-en.

Articles similaires

Gardez l’art vinicole à l’esprit la prochaine fois que vous achèterez du vin

La viticulture : Vins habituels : bouteille de vin rouge

Si vous pensez rarement aux étapes qui ont mené à la création de cette bouteille de vin que vous tenez à la main, l’apprentissage viticole peut vous permettre de mieux apprécier votre prochaine gorgée.

La viticulture se pratique sur tous les continents et est dirigée par des viticulteurs et des vignerons qui travaillent en tandem. De la vendange à la fermentation, sen suivent des processus vinicoles, la fabrication du vin est un long voyage, sans précipitation, qui nécessite du savoir-faire et quelques astuces.

Alors, la prochaine fois que vous prendrez une bouteille de vin rouge, blanc ou rosé, n’hésitez pas à vous délecter du moment présent. Vous goûterez à des années d’expertise, de patience et de passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez