Comment reconnaître un vin ? Un bon vin

Comment reconnaître un vin ? Un bon vin

Comment reconnaître un vin ? Qu’est-ce qu’un bon vin ? Si vous aimez un vin, qu’il coûte cinq ou vingt euros, il est bon !

Comme la plupart des choses, le vin est un choix personnel, le défi est de trouver ce que vous considérez comme un bon vin.

Variété

Il existe des milliers de types de vins disponibles, même les vins d’un même cépage ou d’une même région peuvent varier considérablement. Il n’y a pas de règles strictes, tout dépend de ce que vous aimez, mais voici quelques conseils pour reconnaître un vin et un bon vin.

Goûtez

Tout d’abord, décidez du type de vin que vous recherchez. Voulez-vous un vin rouge, blanc, mousseux, de dessert ou fortifié ? Cela vous permettra de limiter vos choix et vous donnera une idée de ce que vous aimez.

Réfléchissez au type de goût que vous aimez dans un vin. Comparez les différentes caractéristiques du vin avec vos propres goûts. Préférez-vous le vin sec ou le vin doux ? Vous trouverez ci-dessous une liste de caractéristiques des vins pour vous aider dans votre dégustation comparative.

Tannins faibles ou élevés

Les tanins sont importants dans les vins, en particulier les vins rouges. Les tanins proviennent des peaux, des rafles et des pépins de raisins. Dans un vin jeune, les tanins produisent un goût amer et plissé en bouche.

Palais court ou long en bouche

Il s’agit de la durée pendant laquelle les sensations de goût et d’arôme du vin persistent après l’ingestion. En général, plus le palais est long, mieux c’est.

Acidité faible ou acidité élevée

Différents types d’acides sont présents dans le vin, et sont essentiels à sa longue durée de vie et au plaisir de le boire. Une faible acidité peut affecter la qualité du vin, ce qui donne un vin au goût plus plat. Une acidité plus élevée rend le vin plus aigre et plus acide. L’acidité est ce qui fait que l’eau en bouche et les lèvres se plissent, et sans elle, le vin a un goût plat. La présence d’une bonne quantité d’acidité peut faire ressortir tous les autres arômes du vin, y compris les traces de fruits, d’épices et d’herbes. Le goût du vin que vous qualifieriez d’acidulé, piquant, rafraîchissant, vivifiant, vif, croquant ou piquant est l’acidité.

Léger ou corsé

Le vin léger est délicat dans son corps et son goût. Le vin corsé est relativement lourd en bouche. Un autre facteur est que le corps d’un vin est relatif à son taux d’alcool. Sur chaque étiquette de vin, vous remarquerez un pourcentage d’alcool par volume. Notez comment cela s’applique au corps : 7,5% – 10,5% ; indique un corps léger. 10,5 % – 12,5 % ; indique un corps moyen. 12,5 % et plus ; indique un corps entier.

Pas de chêne ou de chêne lourd

Les vins sont parfois stockés dans des fûts de chêne, généralement pour obtenir des arômes supplémentaires et plus complexes. Les fûts de chêne français, américains et allemands sont largement utilisés en Europe et en Australie. Le terme « Boisé » décrit la qualité aromatique ou gustative d’un vin, obtenue par les fûts de chêne dans lesquels il a été vieilli. Les termes toasté, vanille, aneth et fumé indiquent les qualités souhaitables du chêne ; carbonisé, brûlé, cèdre vert, bois de construction et contreplaqué décrivent son côté désagréable.

Prix

Payer plus ne garantit pas le bien. Si vous payez beaucoup pour une bouteille de vin et que vous ne pensez pas en avoir pour votre argent, vous ne considérerez pas qu’il s’agit d’un bon vin. Le prix est un facteur de qualité, la taxe sur une bouteille de vin est supérieure à 2 €, compte tenu des frais généraux (marge des détaillants, emballage et transport), il ne reste pas grand-chose pour le vigneron dans une bouteille de vin à 5 €. Payez 5 € et avec les mêmes frais généraux, le vigneron obtient plus, il est donc raisonnable de s’attendre à un meilleur vin. Si vous payez 10 €, vous devriez être dans une autre catégorie.

Le prix que vous êtes prêt à payer pour une bouteille de vin peut être un facteur clé dans le choix d’un vin qui vous convient. Beaucoup de gens pensent que les vins de bonne qualité sont plus chers, mais ce n’est pas toujours le cas. Sur le marché actuel, il y a beaucoup de grands vins disponibles à bas prix grâce à la technologie et à l’échelle que certains producteurs ont adoptées.

Il y a une prime à l’individualité, un petit vignoble produisant des vins artisanaux aura des coûts bien supérieurs à ceux des méga-producteurs du Nouveau Monde.

Soyez assuré que vous n’aurez pas à dépenser beaucoup d’argent pour expérimenter différents vins. Un marchand de vin décent pourra vous donner de nombreuses suggestions dans la fourchette de prix que vous avez indiquée.

Comment reconnaître un vin avec son étiquette

Une fois que vous avez établi le type de vin que vous aimez, l’étiquette est un outil essentiel pour rechercher et reconnaître un vin. L’étiquette doit être informative et vous en dire beaucoup sur le vin. Des informations telles que le millésime, le taux d’alcool, la région du vin et même la cave dans laquelle il a été produit. Tous ces facteurs peuvent déterminer si vous aimerez un vin et vous donner une indication sur son goût ou sa qualité.

Vous ferrez la différence entre AOC, IGP et Vin de France.

Millésime

La majorité des vins produits sont destinés à être consommés immédiatement, alors assurez-vous que le vin n’est pas trop vieux, surtout si vous l’achetez en vous attendant à un vin vif et fruité.

Teneur en alcool

Ne supposez pas que les vins à forte teneur en alcool sont meilleurs, certains vins contiennent aujourd’hui trop d’alcool, ce qui les laisse déséquilibrés. Essayez de choisir un vin dont le taux d’alcool ne dépasse pas 12 %.

Géographie

Carte des vins de la vallée du Rhône
Carte des vins de la vallée du Rhône

Plus c’est précis, mieux c’est. Un vin affirmant qu’il vient des Costières de Nîmes est probablement plus approprié qu’un vin affirmant simplement qu’il vient des Côtes du Rhône. Malheureusement, cela se reflétera probablement dans le prix, ce qui ne vous en dira pas plus sur la valeur. Il existe des vignobles légendaires dans le monde entier, des terres réputées pour produire des raisins de grande qualité. Si vous en découvrez quelques-uns, ils peuvent vous aider à prendre une décision en matière de qualité.

Mise en bouteille à la propriété

Cela signifie que les personnes qui ont fait le vin ont également participé à la culture du raisin sur leur propre terre. Nous trouvons généralement que c’est un bon signe.

De petits détails

De nombreuses petites exploitations vinicoles indiquent sur l’étiquette un numéro de téléphone et une invitation à appeler leur établissement. Certaines indiquent les dates de récolte des raisins et de mise en bouteille du vin. De tels détails montrent que ces éléments sont importants pour le vinificateur et qu’il comprend que cela a un sens pour le consommateur. Cependant, attendez-vous à payer plus cher pour ces vins « individuels » que pour les vins produits en masse.

Reconnaître un vin en suivant les conseils du négociant

Il est facile d’obtenir des conseils sur le vin avant d’acheter, il suffit de demander. Vous pouvez passer chez votre caviste local et demander de l’aide à l’assistant. Dans tout bon magasin de vin, on vous demandera généralement quelques goûts et odeurs préférés, ou quelques autres questions similaires, puis on commencera à vous recommander des vins.

Ne soyez pas gêné non plus de donner une fourchette de prix. Ils apprécieront de savoir par où commencer. Par ailleurs, de nombreuses épiceries ayant un bon rayon de vins se mettent également au jeu et engagent de bons collaborateurs ou des sommeliers pour le rayon des vins. Cherchez ces personnes et demandez-leur conseil.

Comment reconnaître un vin lors d’une dégustations de vin

Il y a beaucoup moins de moyens de trouver les vins que vous aimez que d’aller à des dégustations. Dans de nombreuses régions, vous pouvez trouver des dégustations de vin à bas prix, voire gratuites, chez des cavistes, dans des foires au vin, des salons gastronomiques ou dans des restaurants.

Vous pouvez utiliser ces dégustations pour éliminer des vins de la liste d’achat et en ajouter d’autres. Ces événements peuvent également être très instructifs et constituer un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes.

Comment reconnaître si un vin est bon ?

Déguster du vin est un art, l’apprécier est un exercice plus facile, savoir reconnaître les mérites (et les défauts) est moins difficile qu’on ne le pense. Voici comment savoir si le vin que vous venez de déboucher est bon

Tôt ou tard, nous nous sommes tous demandés comment reconnaître si un vin est bon. Un sommelier sait lire rapidement les caractéristiques d’un vin, ayant acquis au fil du temps des compétences précises qui lui permettent de saisir en quelques secondes les secrets et les caractéristiques de mille types de vins différents.

Il est encore trop tôt pour se décourager : être capable de comprendre à la volée si un vin est bon est moins compliqué que vous ne le pensez, surtout si vous suivez quelques conseils pratiques qui vous feront vous concentrer sur les aspects qui déterminent si ce que vous venez de verser est un bon vin.

Prêts à découvrir comment ?

VOICI COMMENT SAVOIR SI UN VIN EST BON

L’étiquette peut-il aider ?

Peut-on savoir si un vin est bon simplement en regardant la bouteille et l’étiquette ? Cela dépend !

Si vous choisissez une appellation, vous vous rapprochez d’un vin qui, sur le papier, a des caractéristiques très précises et une origine claire. Cela peut être un facteur positif, mais pas nécessairement. Il y a des AOC, des IGP et des vins de France qui ne fonctionnent pas, même face à un nom grandiose. Et il y a des vins sans appellation qui sont très bons, expressifs et agréables à découvrir. Ce qui peut aider en regardant la bouteille, c’est le nom de la cave. Si vous le connaissez déjà, s’il vous a impressionné par la qualité de ses autres produits, vous devriez déjà savoir que vous pouvez lui faire confiance !

Le parfumdu vin

Peut-on dire si un vin est bon juste par les odeurs ? Bien entendu, ils sont un excellent indicateur de qualité et d’harmonie

Versez le vin dans le verre et rapprochez-le de votre nez. Les arômes sont un bon indicateur de la qualité du vin. Considérez deux choses : si les arômes sont clairs, vous les capterez avant même de porter le verre à votre nez. Si vous avez du mal à les distinguer, cela signifie que le vin est peut-être un peu plat.

Une fois que vous avez saisi les arômes qui s’élèvent du verre, le premier et peut-être le plus important critère de jugement entre en jeu. Vous les aimez ? Les trouvez-vous agréables ? Sont-ils harmonieux ? Si la réponse est oui, il est très probable que le vin soit bon.

Les sensations de fleurs, de fruits, les notes d’épices sont toutes positives. On parle de parfums harmonieux lorsque l’on reconnaît une certaine continuité entre les parfums eux-mêmes : des fleurs et des fruits qui créent un ensemble agréable et cohérent.

Si, en revanche, vous percevez des odeurs différentes, moins agréables, telles que celles de fruits acides, de carton ou de chiffons mouillés (vous ne le croirez pas, mais ces odeurs sont les indicateurs les plus courants et les plus répandus d’un vin présentant des défauts), il est probable que le vin que vous avez devant vous doit être jeté.

Après l’étiquette, le nez est un outil précieux pour identifier la qualité d’un vin, avant même de le goûter.

Savoir reconnaître un vin en le goûtant

La dégustation est le test ultime pour comprendre si le vin que nous avons sous les yeux est bon.

Goûtons notre vin. Si nous avons un vin blanc dans notre verre, nous pourrions percevoir des sensations agréables associées à une fraîcheur acide. Prenons un exemple pratique : c’est comme cette sensation que l’on ressent par une journée d’été très chaude, quand on prend une gorgée de boisson fraîche. Dans un bon vin, vous trouverez quelque chose de similaire : un plaisir équilibré, propre et fluide. Le goût sera la continuation naturelle des senteurs aromatiques que vous avez captées en inhalant le verre, et aura quelques petites notes supplémentaires pas trop éloignées de ce que vous avez perçu auparavant.

Persistance

La persistance des arômes après la dégustation est un autre outil valable pour évaluer la bonté d’un vin.

C’est peut-être la caractéristique qui marque la plus grande différence entre un bon vin et un vin médiocre : le fait que les sensations données par la dégustation perdurent même après avoir posé le verre sur la table. Si le goût du vin que vous venez de goûter persiste, laissant en bouche un ensemble de sensations agréables, et surtout l’envie d’en reprendre une gorgée, alors il est certain que vous sirotez un bon vin !

Pages similaires

Une petite expérience

Appassimento Rosso Puglia IGT
Appassimento Rosso Puglia IGT

On a fait une petite expérience avec un Appassimento Rosso Puglia IGT

Vous souhaitez faire un test pratique d’évaluation des vins ? Choisissez notre Appassimento Rosso Puglia IGT. Commençons par le label : c’est un vin IGT Italien, c’est donc l’une des dénominations qui expriment les caractéristiques des territoires reconnus.

Portez le verre à votre nez et fermez les yeux : en inhalant, vous percevrez des notes de fruits rouges, en particulier de prunes, et des relents de fruits secs. Continuité des arômes, avons-nous dit, et continuité des arômes que l’on peut capter dans ce Puglia de grande intensité.

La dégustation vous présentera un vin d’une grande harmonie, avec des notes d’amertume (vous vous souvenez des fruits secs dans le bouquet ?) et un équilibre entre l’acidité et les tanins veloutés et enveloppants.

La pleine saveur du vin persiste, bien au-delà de la dégustation. Une invitation à siroter davantage, à explorer les nombreuses facettes qu’elle offre.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez